Chirurgie : un zéro cicatrice pour une greffe du visage

Le lifting > Blog > Chirurgie : un zéro cicatrice pour une greffe du visage
Publié le : 30 Decembre 2015 à 14:18
Chirurgie : un zéro cicatrice pour une greffe du visage

Dix ans après la première greffe partielle du visage et cinq ans après la première greffe totale du visage, nous voilà arrivés à la première greffe totale du visage sans aucune cicatrice apparente. C'est donc une belle évolution que la chirurgie esthétique/réparatrice a fait dans ce domaine et cette dernière prouesse, on la doit au professeur Eduardo Rodriguez et son équipe.

Un patient « chanceux »

Cette greffe totale du visage qui n'a laissé aucune cicatrice apparente a été réalisée sur un dénommé Patrick Hardison. Il est aujourd'hui âgé de 41 ans et a presque retrouvé un visage normal suite à l'intervention chirurgicale dont il a bénéficié. Il s'agit d'une chirurgie réparatrice puisque Patrick a été grièvement brûlé au visage, au cou et au torse en septembre 2001 alors qu'il était pompier volontaire. C'est durant une intervention dans un bâtiment en feu dans le Mississippi que l'accident s'est déroulé, un accident qui lui a enlevé ses oreilles, ses lèvres, la majeure partie de son nez, ses paupières et ses cheveux. 14 ans après l'accident, le voilà de nouveau avec un visage normal qui n'est toutefois pas le sien.

Le visage d'un autre

Pour retrouver un aspect normal, Patrick Hardison s'est vu attribuer le visage d'un jeune homme de 26 ans qui était en état de mort cérébrale. Ce dernier a été victime d'un accident de vélo en juillet 2015 à Brooklyn. Grâce à la greffe, le grand brûlé peut désormais manger normalement et même si son élocution reste encore peu claire, le professeur Eduardo Rodriguez affirme que dans quelques mois, il retrouvera pleinement l'usage de la parole.

Un travail d'envergure

Pour réaliser cette opération, les chirurgiens du centre de recherche médicale NYU Langone de New York ont mené un travail titanesque et minutieux. En tout, l'intervention leur aura pris plus d'une année de préparation, plus de 150 personnes mobilisées et un peu plus de 36 heures au bloc opératoire. Elle a été réalisée au mois d'août dernier et trois mois seulement après l'opération, le patient nous apparaît avec :

-          Un visage sans cicatrice apparente puisque toutes les cicatrices se situent au niveau du cou et sur le crâne

-          Des cheveux et une barbe qui poussent normalement

-          Des oreilles et des canaux auditifs remis à neuf

-          Des lèvres normales

Quant au reste du visage, seule la partie au niveau des yeux reste encore tuméfiée, mais cela devrait s'atténuer au fil du temps.  

Une greffe totale

Sur Patrick Hardison, il s'agit d'une greffe totale puisque les chirurgiens ont réalisé :

-          Une greffe du cuir chevelu

-          Une greffe des oreilles

-          Une greffe des canaux auditifs

-          Une greffe du visage

Le professeur a tenu à souligner qu'en ce qui concerne les deux derniers types de greffe, il s'agit également d'une première, mais que des progrès ont été largement menés pour que l'organisme du patient puisse mieux gérer la réaction immunitaire.Aussi, il faut savoir qu'outre la greffe, les praticiens ont également transplanté des fragments osseux et posé des vis et des plaques au niveau du visage pour lui donner un aspect plus régulier et symétrique.

La suite opératoire

Suite à cette chirurgie d'envergure, Mr Patrick devra prendre des immunosuppresseurs à vie. Aussi, il sera réopéré en début de l'année 2016 pour un ajustement des tissus au niveau de la bouche et des yeux.

Selon certains, le coût totale de l'intervention aurait frôlé le million de dollars.