Astuces anti vieillissement : la chirurgie esthétique s'en mêle

Le lifting > Blog > Astuces anti vieillissement : la chirurgie esthétique s'en mêle
Publié le : 11 Avril 2016 à 12:48
Astuces anti vieillissement : la chirurgie esthétique s'en mêle

Au fil du temps, la peau commence à perdre sa souplesse et se relâche d'où la perte de volume ou encore l'apparition de rides. La chirurgie esthétique propose toutefois diverses techniques pour contrecarrer les effets du temps. Quelles sont-elles ?

Le botox :

L'injection de botox est recommandée à partir de 40 ans. Elle est déconseillée aux personnes souffrant de troubles neuromusculaires ou d'hypersensibilité au botox. Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent également l'éviter.

-          Les zones à traiter :

La toxine botulique efface les rides d'expression à savoir celles que l'on retrouve dans la partie supérieure du visage. Il s'agit principalement des rides du lion situées entre les yeux, des pattes d'oie, du front et du contour des yeux.

-          L'intervention :

Le chirurgien commence par appliquer une anesthésie de contact au niveau de la zone. Il injecte ensuite une infime dose du produit à l'aide d'une très fine aiguille. Un petit gonflement va alors apparaître, mais disparaît au bout d'une heure le temps que le produit se propage. Une injection ne prend que trente minutes environ.

-          Le résultat :

Le résultat peut être apprécié au bout de deux à trois jours pour durer environ six mois. Au bout de ce délai, il faudra alors renouveler l'intervention.

Pour en savoir plus cliquez ici .

L'acide hyaluronique

Il s'agit d'un produit synthétisé, mais comme notre tissu conjonctif en contient de manière naturelle, l'acide hyaluronique est bien toléré par l'organisme. Il n'y a aucune contre-indication à son utilisation ni de tranche d'âge précise.

-          Les zones à traiter :

Ce produit est efficace pour atténuer les rides de la partie inférieure du visage à savoir celles situées autour des lèvres, dans les sillons nasogéniens, dans les plis d'amertume, … Une fois injecté, il va combler les creux sous les rides et la peau va alors reprendre du volume.   

-          L'intervention :

Le produit peut être injecté de deux manières différentes : à l'aide d'une fine aiguille ou par le biais de micro-canule. Un léger anesthésiant présent dans l'aiguille précède l'injection proprement dite. La séance dure environ 30 minutes. 

-          Le résultat :

L'acide hyaluronique se résorbe petit à petit, mais les résultats d'une injection peuvent durer une année.

Le lipofillingCe traitement consiste à injecter sa propre graisse sur une autre partie de son corps. N'utilisant pas de produits chimiques, la technique est aujourd'hui très appréciée. Elle est conseillée à partir de 40 ans et les personnes suivant un traitement anti-coagulants ne peuvent pas le solliciter.

-          Les zones à traiter :

Le lipofilling peut viser les tempes, le menton, les joues, les pommettes, … Il permet d'atténuer les premiers signes de vieillissement et de redonner du volume aux parties qui se sont affaissées.

-          L'intervention :

Elle se fait en trois étapes : le prélèvement de la graisse en excès par liposuccion, sa purification et la réinjection de la graisse purifiée par le biais de canule. Une intervention dure autour de 1h30 et est réalisée sous anesthésie locale.

-          Le résultat :

Le lipofilling donne un vrai coup de jeune et ses effets durent de trois à cinq ans. Dans les premiers jours suivants l'opération, des œdèmes et rougeurs peuvent apparaître pour s'estomper au bout de trois à quatre jours.

Les fils tenseursCette technique permet de redessiner l'ovale du visage en retendant la peau. Elle est recommandée chez les patients de plus de 45 ans et qui affichent un léger relâchement de la peau. En effet, si le relâchement est important ou que les rides sont trop marquées, les fils tenseurs ne sont pas efficaces.

-          Les zones à traiter :

Cette méthode est surtout utilisée pour effacer les traces du temps au niveau du visage.

-          L'intervention :

Cela consiste à insérer plusieurs fils sous la peau afin de créer une tension et soutenir la peau. Le chirurgien réalise alors une sorte de maillage à l'aide d'une aiguille. Les fils tenseurs existent en deux versions : les résorbables et les non-résorbables. Selon les cas, le chirurgien peut les associer pour optimiser les résultats. L'intervention se fait sous anesthésie locale dans un bloc opératoire et peut durer entre une à deux heures. Il s'agit d'une technique ancienne dont la maîtrise est toutefois récente. Pour éviter les ratés, il est conseillé de vous adresser à un chirurgien expérimenté dans ce domaine.    

-          Le résultat :

Durant les cinq jours suivants l'opération, le patient se retrouve avec un visage gonflé. Le gonflement disparaît toutefois petit à petit et le résultat définitif apparaît au bout d'un mois. Il dure entre deux à trois ans.

Le lifting

Le lifting donne un effet de rajeunissement certain. Avant de franchir le cap, il est toutefois conseillé de s'adresser à un chirurgien sérieux et expérimenté.

-          L'intervention :

Le lifting cervicofacial est celui qui permet de retendre la peau du visage. Pour ce faire, le chirurgien va réaliser une incision dans les cheveux et sur le bord interne des oreilles. Il décolle ensuite la peau du visage et du cou pour ensuite le remonter vers le haut. L'excès cutané sera retiré et le tout sera recollé par des points de suture. L'opération se fait sous anesthésie locale ou générale et dure entre deux à trois heures. Une hospitalisation de 24 heures sera nécessaire.

-          Le résultat :

Des ecchymoses peuvent apparaître après l'intervention et le patient aura le visage gonflé pendant huit jours. Ces derniers disparaissent toutefois au fil du temps et le résultat ne commence à être visible qu'au bout d'une quinzaine de jours. Ce n'est qu'au bout de trois mois que le résultat définitif s'installera. Il peut durer de 10 à 15 ans et n'est conseillé qu'à partir de 50 ans.

-          Les complications :

Dans de rares cas, la cicatrice peut mal évoluer ou une infection peut survenir surtout chez un patient fumeur. Le recours à un professionnel de renom réduit ces risques.   Pour en savoir plus sur le lifting , cliquez ici .