Lifting partiel : en quoi cela consiste ?

Le lifting > Blog > Lifting partiel : en quoi cela consiste ?
Publié le : 28 Juin 2017 à 13:06
Lifting partiel : en quoi cela consiste ?

Le lifting consiste à corriger le relâchement cutané pour recouvrer une seconde jeunesse. Le plus souvent, il est réalisé sur tout le visage, mais le chirurgien peut également n’en toucher qu’une petite partie. C’est ce qu’on appelle lifting partiel.

Le principe

Le lifting d’aujourd’hui ne se traduit plus forcément par une intervention très invasive. En effet, des techniques plus légères et moins invasives existent de nos jours même si elles exposent toujours à des risques et à des complications. Désormais, on parle alors de mini-lifting, lifting partiel ou encore lifting léger lorsque l’intervention ne touche qu’une petite partie du visage.

Le plus souvent, il se limite à une légère remise en tension ciblée sur des personnes aux alentours des 45-50 ans. Cela signifie que les patients n’ont plus à attendre un relâchement sévère pour y recourir puisque même sur des peaux plus élastiques, il peut être réalisé.

Une technique en vogue

Rares sont aujourd’hui les patients qui s’offrent un lifting total et pour cause, les alternatives médicales non invasives séduisent de plus en plus les personnes, autrefois adeptes de chirurgie esthétique. En effet, la majorité d’entre eux tend à privilégier un traitement ciblé pouvant être réalisé par des séances de peelings, de laser fractionné, d’injections de produit de comblement ou de radiofréquence.

Il ne faut toutefois pas les opposer à la chirurgie puisque si ces techniques peuvent redonner du volume et atténuer les premières rides, un relâchement sévère ne peut être traité que par le bistouri. De plus, le lifting partiel ne peut être dissocié de la médecine esthétique étant donné qu’il vise à corriger de petites imperfections physiques. Même s’il est ciblé, il tient compte de l’ensemble du visage pour lui donner une belle harmonie.

Cela ne signifie pas pour autant que le lifting total du visage touche à sa fin puisqu’au bout d’un certain temps, la chirurgie pourra s’avérer être la seule option pour garder un visage jeune. C’est seulement lors de l’apparition des premiers signes de vieillesse que le lifting ciblé donne des résultats probants, mais arrivera un moment où il ne pourra plus dissimuler les traces du temps.

A lire aussi sur la chirurgie esthétique en Tunisie ici.

La consultation pré opératoire

Faire une première consultation avec le praticien est très importante puisque c’est durant ce premier contact qu’il vous expliquera en détails ce qu’il peut faire selon vos « imperfections » à corriger. Il vous parlera également du déroulement de l’opération, de l’anesthésie à réaliser, des éventuels résultats, des suites opératoires, des risques et complications possibles, des cicatrices, de la durée d’arrêt de travail à prévoir et des tarifs pratiqués. Vous disposerez ensuite de 15 jours pour vous décider.

Vous pouvez profiter de ce premier entretien pour lui poser toutes les questions qui vous titillent concernant l’intervention.

Les avantages

Contrairement au lifting chirurgical lourd, le lifting partiel :

  • se réalise plus rapidement
  • limite l’exposition à l’anesthésie
  • limite l’apparition d’hématome, d’œdème et de troubles sensitifs puisque la peau ne sera décollée que sur une zone restreinte
  • a des suites opératoires courtes et plus légères : elles ne durent généralement qu’une petite semaine, mais peuvent s’étaler sur un mois chez les personnes plus âgées vu que la récupération est plus lente chez elles
  • réduit le risque d’un ratage ou d’un résultat figé

Les variantes

Il existe plusieurs sortes de lifting partiel à savoir :

  • le lifting temporal :

Cette technique consiste à remonter la queue du sourcil qui s’est affaissée et à atténuer l’excès cutané situé au niveau de la paupière supérieure. C’est une bonne alternative à l’injection de botox dont les effets dans le temps sont très limités. Pour cette intervention, le chirurgien fait appel à la technique dite de « la pince mannequin », c’est-à-dire qu’il va réaliser une courte incision au niveau du cuir chevelu pour retendre l’excès de peau qui s’est un peu relâché.

  • le lifting frontal :

Il a été depuis remplacé par les injections de botox et n’est plus que très rarement utilisé. Il est recommandé lorsque toute la surface du front et les sourcils se sont affaissés.

  • le lifting facial ou jugal :

Il a pour objectif de remettre en place les tissus qui se sont affaissés au niveau des joues. Les incisions se feront juste devant les oreilles et une fois l’acte réalisé, les bajoues ainsi que les sillons-nasogéniens sont moins marqués. Si cette première version a eu, autrefois, son lot de gloire, aujourd’hui, il est de plus en plus remplacé par les injections de produits de comblement puisque ces dernières permettent aussi de remonter l’affaissement du visage et de redonner du volume.

  • le lifting cervical :

Ce lifting se focalise uniquement sur le cou et laisse une cicatrice derrière les oreilles. Il est souvent associé à un lifting facial sauf si le patient en a déjà fait auparavant. Il faut effectivement savoir que pour obtenir de bons résultats au niveau du cou, il faut aussi retendre le rebord mandibulaire. Dans certains cas, on peut l’associer à des injections volumatrices.

  • le lifting cervico-facial :

C’est la technique la plus utilisée chez les cinquantenaires. Son objectif est de retendre le cou et de redessiner l’ovale du visage. L’opération ne dure qu’une heure ou deux et le patient devra ensuite éviter les mouvements physiques brusques pendant une quinzaine de jours.

En savoir plus sur le lifting en Tunisie ici.