Le principe général du peeling

Le lifting > Blog > Le principe général du peeling
Publié le : 05 Janvier 2018 à 09:52
Le principe général du peeling

Le peeling est une technique qui permet d’effacer les traces du vieillissement. Il est aujourd’hui sollicité, aussi bien par les femmes que par les hommes. Il est apprécié pour sa rapidité et pour son efficacité. Comment cela se déroule-t-il et quels effets peut-on en espérer ?

Le principe général

Le peeling a pour objectif d’instaurer une desquamation de la peau afin de la rendre plus éclatante et plus lisse. Pour ce faire, une solution chimique sera appliquée sur le visage afin de gommer les couches supérieures de l‘épiderme et parfois même du derme.

La préparation de la peau

Avant le peeling proprement dit, il faut entamer une préparation de la peau pour que la solution adhère bien. Il faut effectivement savoir que si on regarde la peau de très près, on remarque une épiderme craquelée, irrégulière et déshydratée. L’étape de la préparation permet alors de la rendre plus régulière.

Cela protège également d’un éventuel rebond mélanocytaire qui se traduit par une excitation des mélanocytes à cause du produit utilisé par le peeling. Ce phénomène se définit par une coloration de la peau après le soin.

Durant la préparation, on utilise donc :

  • un produit à base de vitamine A ou de Trétinoïne pour améliorer le turn-over cellulaire, booster la multiplication de cellules plus jeunes et supprimer les cellules kératinisées en surface
  • une substance dépigmentante comme l’hydroquinone ou l’hydrocortisone pour inhiber le rebond pigmentaire

Le peeling proprement dit

Ce soin peut être classés sous trois catégories à savoir :

  • le peeling doux ou superficiel qui se fait soit au AHA (alpha hydroxy acide) soit au TCA (trichloracétique) 15 à 20 %
  • le peeling moyen qui se fait au TCA entre 20 à 30 % de concentration
  • le peeling profond qui se fait au phénol

Les bonnes indications

Avant l’intervention, le médecin examine méticuleusement votre type de peau afin d’adopter la meilleure solution. Cet examen va lui permettre de détecter si votre peau présente des irrégularités, des rides, des cicatrices, des taches brunes ou encore un affaissement cutané. Il va également de baser sur la classification de photovieillissement de Glogau pour déterminer la meilleure approche. Cette dernière classifie la peau en quatre types à savoir :

  • type I et II : ce niveau se réfère aux rides d’expression qui équivalent au photovieillissement modéré. Il se remarque surtout chez les personnes de 20 à 40 ans qui n’utilisent que très peu de maquillage. Pour ces deux premiers types, les altérations sont superficielles puisque ne touchent que l’épiderme. On y observe des taches pigmentaires précoces du genre lentigines et éphélides, une légère rugosité de la peau et des rides débutantes sur les côtés de la bouche lorsque vous souriez. Pour ces deux types de peau, un peeling doux ou moyen suffit.
  • type III : ce stade se réfère aux peaux marquées par des rides permanentes ce qui équivaut à un photovieillissement évolué. Cela est le cas chez les personnes de 50 ans et plus et qui s’appliquent beaucoup de fond de teint. Chez ce type III, les altérations touchent jusqu’au derme papillaire et la peau présente alors des acnés pigmentaires plus marquées, des rides même au repos, des kératoses actiniques et des cicatrices d’acnés souples et réductibles. Pour y remédier, un peeling superficiel et moyen sera nécessaire pour traiter les rides et les taches tandis qu’un peeling moyen et profond permettra de traiter les cicatrices.
  • type IV : cela implique des rides partout soit un photovieillissement sévère. Ce stade concerne les personnes de 60-70 ans chez qui le maquillage ne change plus grand chose. Les altérations touchent ici le derme reticulaire avec une atrophie dermique, des tumeurs malignes cutanées précoces, une peau de couleur grise jaune, des rides entrelacées sans aucune partie de peau saine et des cicatrices fibreuses d’acnés. Pour y remédier, le peeling moyen et profond est nécessaire. Il sera même associé à une dermabrasion ou un traitement au laser pour faire disparaître les cicatrices.

Les suites opératoires


Après un peeling doux, aucune éviction sociale n’est nécessaire. Il suffit parfois d’appliquer un peu de crème hydratante sur la zone traitée pour soigner la légère desquamation qui apparaît.

Pour un peeling moyen, il faudra faire des soins cicatrisants et observer un arrêt de travail de trois à six jours le temps que la couleur brunâtre et la desquamation de la peau guérissent.

Quant au peeling profond, il faudra porter un masque occlusif pendant 24 heures puis faire des soins quotidiens pendant une semaine afin de traiter l’oedème et le suintement.

Dans les trois cas, l’exposition aux rayons du soleil est formellement interdite. 

A lire aussi sur le lifting en Tunisie ici.