Chirurgie esthétique du visage : le bon moment selon la technique choisie

Le lifting > Blog > Chirurgie esthétique du visage : le bon moment selon la technique choisie
Publié le : 23 Avril 2018 à 18:37
Chirurgie esthétique du visage : le bon moment selon la technique choisie

La chirurgie esthétique du visage regroupe de nombreuses techniques qui servent à balayer les traces du temps. Parmi elles, certaines sont plus invasives que d’autres et le choix de l’approche dépendra de l’état et des attentes de chaque patient. Quelles sont les techniques courantes et quel est le bon moment pour les solliciter ?

Les injections de botox

On en parle beaucoup du fait des bons résultats que cette méthode propose, mais quand faut-il se jeter à l’eau ? Pour rappel, le botox ou toxine botulique va freiner, voire empêcher le creusement des rides en mettant les muscles au repos. 

Le bon moment pour y faire appel serait vers la trentaine, dès l’apparition de la ride d’expression. Il ne faut pas attendre qu’elle soit trop marquée pour faire appel au botox, car dans ce cas-là, le produit ne pourra plus apporter de grands changements.

Pour un résultat optimal, il est conseillé de demander un traitement sur tout le tiers supérieur du visage au niveau duquel apparaissent le plus souvent les rides du front, la patte du lion ou encore la patte d’oie.

Les injections d’acide hyaluronique

Contrairement au botox, l’acide hyaluronique permet de combler le creux laissé par les rides. Il redonne également du volume à certaines parties du visage.

Même s’il s’avère efficace sur les rides installées, il est mieux de ne pas attendre qu’elles soient très marquées pour faire appel à cette méthode. La fourchette d’âge idéale se situe donc entre les 40 à 50 ans, mais vous pouvez le faire un peu plus tôt ou un peu plus tard puisque tout le monde ne vieillit pas de la même manière.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’au-delà des 30 ans, la peau perd, peu à peu, de collagène et les signes de vieillesse commencent à se remarquer à partir de 40 ans. C’est pourquoi, il faut y penser à partir de la quarantaine.

Pour un résultat optimal, le tiers moyen du visage est la zone à traiter pour pouvoir s’attaquer aux sillons nasogéniens et aux pommettes parfois creusées. Dans le cas où vous souhaitez traiter les cernes creux avec ce type de produit, pensez à le faire dès vos 30 ans.

Le peeling

Cette technique permet de retrouver un teint lumineux et d’atténuer les rides. Il en existe toutefois différents degrés. Le peeling superficiel permet d’illuminer le teint tandis que le peeling moyen agit plus en profondeur.

Le premier est réalisé avec des acides de fruits qui agissent en surface de la peau tandis que le second se fait avec de l’acide trichloracétique ou TCA. Ce produit agit un peu plus en profondeur de la peau afin de rafraîchir le teint et d’atténuer les rides péribuccales. Ces dernières surviennent surtout entre 40 à 50 ans.

Le peeling moyen peut être utilisé sur des patientes plus jeunes afin de traiter quelques imperfections, mais en cure anti-âge, il est mieux de le solliciter entre 40 à 45 ans. Il permettra alors d’améliorer la qualité de la peau, de lui redonner plus d’éclat et de stimuler le renouvellement cellulaire.

La blépharoplastie

Ce terme indique la chirurgie esthétique des paupières. C’est également une technique très pratiquée de nos jours. Même si l’objectif premier est de rajeunir le regard en remontant les paupières affaissées à la bonne hauteur, c’est sur tout le visage qu’elle influe positivement.

Il faut savoir que la peau au niveau des paupières est très fine. Avec l’âge et à cause des mouvements engendrés par son rôle protecteur au niveau des yeux, elle a tendance à très vite s’affaisser ce qui donne au regard et à l’ensemble du visage, un air triste et fatigué. C’est pour remédier à cela que cette intervention a été créée.

Le bon moment pour la solliciter c’est autour des 35 ans, mais cela dépend quand même de l’état des paupières de chaque patient à cet âge-là. La plupart des patients attend d’avoir 45-50 ans pour passer sous le bistouri.

Rassurez-vous, comme l’intervention ne nécessite pas une anesthésie générale et puisqu’elle n’implique pas de remise en tension de la peau, la blépharoplastie peut être réalisée même sur un patient âgé. Elle consiste seulement à retirer la peau en excès. En savoir plus ici.

Le lifting

Ce dernier peut traiter une partie précise du visage ou l’ensemble du visage selon son état. Il vise à remettre la peau et certains muscles en tension afin de redonner au patient, un visage avec des contours nets et sans affaissement cutané. Les rides sont balayées par la même occasion, car la peau retendue atténuera leur effet creux.

Pour un lifting complet, mieux vaut attendre d’avoir 55 à 65 ans pour le solliciter, car les signes de vieillesse sont bien visibles à cet âge-là. Vous pouvez toutefois demander des liftings partiels bien avant cette fourchette afin de ralentir les effets du temps sur votre peau. De plus, plus tonique et élastique est votre peau, encore mieux seront les résultats. En savoir plus ici.